Le jeûne

Et si la santé était gratuite... Pas les soins, la santé ! Et si le corps possédait ses propres systèmes d'équilibration, et que nous soyons tout simplement trop nourris. Je dis souvent que si ( notre capacité à évacuer les déchets ) est inférieure à ( notre production de toxines  +  déchets de notre alimentation +

pesticides + médicaments ), nous nous transformons doucement en poubelle. 

le jeune2De ce point de vue, arrêter de manger permet de limiter l'apport de déchets de l'extérieur, de diminuer l'effort énergétique consacré à la digestion et de le réorienter vers le nettoyage cellulaire. Il ne s'agit pas ici de manger moins, car dans ce cas le corps ne peux pas mettre en route le plan B. il s'agit d'arrêter de manger pendant quelques jours et de laisser son corps changer de mode de fonctionnement.

Les animaux malades jeûnent et se purgent, c'est instinctif, et ça ne les tue pas. Le manchot empereur arrêterait de manger une quatre mois par an. Les éléphants dans le Kalahari aussi jeûnent je crois une vingtaine de jours.

Rien n'oblige à jeûner radicalement du jour au lendemain si c'est trop dur, :je me rappelle que quand j'ai commencé à jeûner, le manque de nourriture était très violent. J'ai donc fait une fois par semaine pendant quelques mois, une mono-diète à base de riz complet et de lentilles. Je ne mangeais que ça pendant 24 heures.

Puis, une fois par semaine j'ai supprimé le petit déjeuner et reculé d'une heure à chaque fois, le déjeuner jusqu'à atteindre 24 heures. A l'époque, je jeûnais 24 heures par semaine, le jeudi, comme de nombreuses personnes sur cette planète, et plus je jeûnais, plus c'était facile.

Maintenant rester sans manger 24 heures n'est pas un problème et évidemment, je ne surcharge pas mon agenda ce jour la. Et je bois beaucoup d'eau . Si vous êtes en bonne santé, vous pouvez vous priver de nourriture un jour ou deux, voire plus sans problèmele jeune1

Si vous êtes malade, il y a fort à parier que votre corps a besoin d 'éliminer énormément de toxines et si vous êtes trop pressé, le jeûne risque d'être pire que le mal. Faites vous aider dans un centre spécialisé. Et faites surveiller médicalement la progression du jeûne.

Voici un lien pour visionner une vidéo passée sur Arte, il y a un an et qui montre où en sont les différents travaux scientifiques de par le monde. C'est tout à fait étonnant et encourageant. Notre capacité de récupération serait immense que ce soit des problèmes psychiques, (certaines schizophrénies...) ou arthritiques. L'asthme allergique répondrait aussi au jeûne. L'hypertension, le diabète non insulino-dépendant et tout le reste.

Quant à ce formidable espoir de réduire à néant les effets secondaires de la chimiothérapie anti cancer par quelques jours de jeûne ! 

 

 le jeûne une nouvelle thérapie arte

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT