Les zones de confort

Pour résoudre votre problème, conscient que « c'est la vibration qui compte », vous avez commencé à déprogrammer avec ou sans EFT vos mauvais souvenirs, ceux qui sabotent et qui disent que tous les autres peuvent vivre la vie que vous désirez mais pas vous. En chemin vous avez rencontré 

quelques « cookies » des « je suis trop nul », ou des « j'y arriverai jamais » , "à mon age, on ne me changera pas" etc... Vous avez expérimenté des sensations physiques de peur ou de colère qui faisaient obstacle à vos projets. A un moment vous avez senti la terre trembler et la machine faire un mouvement vers plus d'abondance et de facilité. c'est la vibration qui compte avez-vous constaté. Et des choses sur lesquelles vous n'avez apparemment aucun pouvoir ont commencé à changer. Vos certitudes d'impuissance sont ébranlées, mais un ennemi redoutable est apparu, le doute, le doute qui ronge et vous vide de votre énergie. « Ce ne peut pas être si facile » vous-dites vous, d'ailleurs ne vous a-t'on pas assez répété que la vie est un combat ? Vous remettez tout en chantier, reprenez valeureusement le harnais et déracinez méticuleusement le doute. A nouveau la terre tremble et le monde extérieur, à nouveau va vous offrir un aperçu de la vie que vous avez choisi. zone de confort 1Si, à nouveau, cette transformation s'évanouit, il faut vous interroger sur une éventuelle zone de confort. Qu'est-ce qu'une zone de confort ? C'est un espace limité qui vous est familier, vous en connaissez les inconvénients, vous les avez apprivoisés, et au final, ils vous gênent moins que les inconvénients supposés de la vie que vous souhaitez expérimenter.

Par exemple, vous gagnez 60 000 euros par an. Comment vous sentez-vous si vous dites « je gagne 200 000 euros par an, 1 million par an » ? Sentez vous que vous les méritez ? Vous interrogez vous sur toutes les vilaines choses qu'il faudra faire pour les obtenir ?

On vous a parlé d'îles lointaines ou les indigènes vivent parfaitement sereins, en communauté, on partage tout, on se masse, on joue, la collecte de l 'alimentation se fait en riant, même le sexe est libre et joyeux. Une part de vous se met à rêver, mais sentez-vous la résistance qui naît, à perdre votre petit espace, à partager votre conjoint ?

Vous vous êtes habitué depuis longtemps à vous préoccuper de tous, parents, frères et sœurs, voisins, et vos enfants. Aujourd'hui tout le monde va bien, et votre angoisse n'aide personne, pourtant pas une force au monde ne peut vous faire abandonner cette macération permanente qui soutient vos pensées. Même si vous avez la preuve que vous allez tomber malade, vous ne pouvez y renoncer !

Voilà 3 exemples de zones de confort.

Si malgré tous vos efforts, vos projets ne décollent pas, il y a fort à parier que vous êtes la victime d'une zone de confort. Faire un pas en dehors du connu, vous diriger vers l'inconnu va réveiller vos peurs d'échouer, d'abandon. Quel est le bénéfice à continuer à aller mal ? Quel est l'inconvénient à aller bien ?

Il se peut aussi que vous ayez pris l'habitude de vivre dans le stress : merveilleuse zone de confort que l'hyper activité. « J'en connais les limites et la douleur, comment vais-je faire si je dois ralentir ? «
Avez vous pris l'habitude de vivre à l'étroit ? Quel vertige vous attend si tout à coup vous avez de la place ? Comme un prisonnier ébloui par la lumière du dehors.

Etes-vous un célibataire malheureux ? Et sur les 6 milliards d'individus de la planète, vous ne vous sentez bien avec aucun ? Il est probable que parmi toutes les raisons de votre solitude il y a aussi la peur de vous aventurer dans le territoire inconnu, de partager votre espace physique, mental et émotionnel. Etes-vous marié et malheureux mais vous ne vous décidez pas à partir ?...


La méfiance de tout et de tout le monde obscurcit elle votre jugement ? Elle aussi vous protège des déceptions !

Quel est le risque de réussir ?
A quelles obligations devrez vous faire face si vous sortez de votre zone de confort ?
A quoi devrez-vous dire oui ? A quoi devrez-vous dire non ? Si vous avez 30 kilos de trop et qu'avec toutes vos copines rondes ou très rondes, vous partagez d'inoubliables moments de rigolade, qu'allez vous perdre en sortant du club ?


Votre projet va bien mais vous vous torturez avec tous les éventuels impondérables. Votre mental vous dit-il que si vous êtes trop tranquille vous risquez de ne pas voir venir ? Ou qu'anticiper doit se faire dans l'angoisse ? Vous risquez de prendre des décisions qui basées sur votre peur vont effectivement tout retarder ou compliquer.zones de confort

C'est devenu tellement normal d'aller mal que vous vous inquiétez à l'idée d'aller bien. Essayez, asseyez-vous dans un fauteuil, inspectez votre corps, détendez-vous, relâchez toutes les tensions, faites taire la petite voix dans votre crane, endormez le petit singe qui n'arrête pas de bouger en vous. Voilà, vous êtes en train de sortir de votre zone de confort.


Alors, c'est comment ?

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT