Plaisir et 7 niveaux de conscience 2

Une athlète de haut niveau dont je ne me rappelle pas le nom expliquait qu'avant une compétition, elle se visualisait réalisant à la perfection le mouvement. Si elle était capable de visualiser le mouvement dans sa perfection, elle savait qu'elle était capable de la meilleure performance. Encouragée par ce

témoignage, j'ai tenté de me voir pratiquant mon sport favori, le Aïkido. Vous pensez peut être que c'est facile. Que non ! Essayez pour voir. Impossible d'imaginer mon corps bouger de façon idéale.
Le 2ème temps nécessaire pour accéder a votre satisfaction est la visualisation.
visualisationPeut être devrais je préciser qu'il ne s'agit pas d'une variation du Kama Sutra. Je ne parle pas vraiment du plaisir sexuel. Le plaisir sexuel est un plaisir, parmi d'autres même s'il est très important dans la vie humaine. En fait je parle de toute activité, car je suis convaincue que par une bizarrerie de notre évolution, nous avons oublié que notre existence devrait croître par plaisir, manifester d'abord le plaisir et créer toutes sortes de plaisirs nouveaux. Je vous livre une plaisanterie que vous connaissez peut être : « Tout ce que j'aime est immoral, illégal ou fait grossir ». Franchement, si c'est votre cas, faites comme vous voulez, mais vous constaterez avec moi que ce programme contient déjà à l'énoncé l'inévitable souffrance qui s 'ensuivra. Le vrai plaisir est ailleurs.
La musique vous transporte t'elle au pays des merveilles ?
Peignez vous avec délectation ?
Vous régalez vous dans l'activité d'un sport ?
Le parfum d'une fleur vous enivre t'il ?
Les couchers de soleil vous touchent ils de leur poésie ?
Tombez vous en Amour devant une coccinelle ?
Le travail bien fait vous comble t'il de satisfaction ?
Cuisinez vous avec Amour ce qui sera goûteux et apportera santé à votre corps ?
L'entrée inattendue de votre partenaire fait il bondir votre cœur ?
Partager un bon moment entre amis fait il partie de vos habitudes régulières ?
Vous offrez vous des massages ? Sauna ? Les 20 minutes hebdomadaires d'exposition au soleil nécessaires pour vos besoin en vitamine D ?
Vous autorisez vous à ne rien faire, au moins une fois par jour ?
Transgressez vous parfois vos règles par Amour ?

Après avoir reçu l'incontournable inspiration que vous avez le devoir d'installer votre vie dans le plaisir, la logique de la compréhension des chakras indique que vous devez vous visualiser en pleine jouissance, en pleine réussite, en pleine satisfaction. Donc, octroyez vous un moment de tranquillité, fermez les yeux et visualisez cette scène dont vous êtes le héros. Il ne s'agit pas de rêver ou de vous laisser dériver. Il s'agit, en pleine possession de vos sensations, visualiser le triomphe de votre choix. Peu importe que vous soyez visuel, sensitif ou auditif, vous devez expérimenter la sensation du triomphe.

Et la le programme est fort simple : qu'en est il de vos résistances ?
Votre corps se contracte t'il ? A quel endroit ? Comment pouvez vous relâcher ces zones, l'une après l'autre ?
Vos idées se mettent elles à errer ? Y a t'il subitement quelque chose de beaucoup plus important que d'être heureux ?
Entendez vous une voie chérie de votre enfance vous ordonnant de vous lever et d'enfin faire quelque chose d'utile ?
Quel est l'avantage de continuer, malheureux comme avant ? Au moins vous ne risquez pas d'être déçu ? Vous a t'on appris qu'il fallait porter sa croix ? Aller trop bien c'est risquer d'attirer la malchance comme ces mariées du bout du monde qui ne doivent sourire à aucun prix ?
Quel est l'inconvénient d'aller bien ? Avez vous peur de la réprobation de votre entourage si tout à coup vous vous ouvrez comme un bouton de fleur et que vous chantez sans arrêt ? Risquez vous le rejet ? La critique ?

Imaginons que vous décidiez de jouer du piano et d'y trouver un plaisir irréfrénable.
« Je choisi de débuter le piano.
Avec délice,
de me laisser porter aussi loin que je peux dans l'extase du son.
Je me vois appuyer délicatement sur une touche
et écouter la splendeur du son.
Cette splendeur s'infiltre dans toutes mes cellules.
Chacune de mes cellules vibre
en harmonie avec cette note.
Mes oreilles ne s'en croient pas elles même.
Je pose le doigt sur une autre note,
le son des deux notes successives se mélange,
quand la première note meurt
et que la seconde s'envole.
il y a un bref moment d'équilibre.
Je choisis de partir à la recherche de ces moments d'équilibre successifs.
De goûter l'anticipation,
de soupirer à leur disparition.
J'appuie sur deux notes en même temps.
Les sons mélangés, parfois dissonants, parfois harmonieux me transportent,
vers d'autres horizons,
certains familiers,
certains exotiques.
Que de délices en perspective !
Jean Sébastien Bach ,
bien placé pour le savoir,
l'avait bien dit :
« Le piano, c'est facile,
il suffit de taper sur la bonne touche,
avec le bon doigt,
au bon moment ».

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT