Labussière

Un des héros de mon panthéon s'appelle « Labussière ». J'ai fait sa connaissance il y a au moins 30 ans dans un téléfilm. Roger Souza, magnifique, interprétait ce comédien qui, quand commence la révolution, perd son travail. Pour survivre il accepte un poste au tribunal révolutionnaire,

conduit par Fouquier-Tinville.

On appelle cette époque « la terreur ». Savez vous pourquoi ? Robespierre et ses amis avaient entrepris de purger la France de tous les supposés antirévolutionnaires . labussiereVaste programme ! Imaginez si vous pouvez,16 594 guillotinés entre le 6 avril 1793, date de création du tribunal, et le 9 thermidor, le 27 juillet 1794, à la chute de Robespierre. Environ 476 jours : soient 34, 8 guillotinés par jour, samedi, dimanche et jour de fête compris ! ( 31% d'ouvriers, 28% de paysans, 25% de bourgeois, 8,5% d'aristocrates, 6,5% de prêtres.). La terreur, la bien nommée !

Imaginez notre Labussière la dedans : un type ordinaire avec des appétits très humains et un Amour pour son travail de comédien qu'il abandonne à regret. Il est employé aux archives du tribunal et je suppose qu'il essaie de ne pas trop penser. Quand, un jour comme tous les autres, ses yeux tombent sur la pile de dossiers des acteurs de la comédie française, qu'il admire. En 1793 ; la France entière est suspecte d'être antirévolutionnaire ; pourquoi pas les acteurs du « Français » ? Et la, sa vie bascule. Il décide...

Qu'est ce qu'il décide exactement ? De les sauver ? A t'il un projet aussi ambitieux que se soustraire des amuseurs à la furie sanglante de l'époque ? Il décide de faire ce qu'il peut, et ce qu'il peut, c'est d'égarer les dossiers. Au fil des mois, les archives du tribunal se désorganisent. Labussière installe la pagaille. Peut être détruit il des dossiers ? Les fait il sortir des archives ? En jette t'il dans la Seine ? En mange t'il ? Les procès pourtant expéditifs prennent du retard. Fouquier-Tinville s'en inquiète. Labussière, imagine t'il, anéanti, qu'il va monter à son tour à l'échafaud ?

Il est sauvé le 9 thermidor, à la chute de Robespierre. Paris respire. Les survivants se congratulent. Les acteurs de la comédie Française lui doivent la vie, eux et beaucoup d'autres. On parle de 1153 personnes... 1153 ! Mais pour Labussière, la pression a été trop forte. Il finira sa vie dans une "maison de fous".

Sans la révolution, Charles de La Bussière dont le destin prodigieux me fait pleurer aujourd'hui, sans la révolution, Labussière aurait complètement ignoré qui il était vraiment.

Il a fait ce qu'il a fait simplement parce que c'était possible.

Il a tout risqué et perdu beaucoup pour aider des gens qu'il ne connaissait pas. Il a juste saisi l'occasion . Bon sang, quel Homme !

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT