Byron Katie a dit...

Byron Katie dit des choses extraordinaires, enfin elle dit de 1000 façons la même chose : Qu'il faut questionner toute idée qui fait mal parce que si elle fait mal elle est forcement fausse, donc qu'il faut questionner notre histoire jusqu'à cesser de croire en sa réalité,
et
d'un autre coté
que si on se sent mal c'est qu'on est en train de s 'engueuler avec la réalité.

byron katie a dit

Ce paradoxe apparent,

d'un coté la réalité n'existe pas

et de l'autre coté elle existe et on ne peut pas la contrôler,

me remplit d'une infinité d'inspirations en temps réel. Je ne crois plus vraiment, et ça fait un temps, à la réalité de mon histoire. Mais alors si que je crois à la réalité de mes sensations douloureuses. Et la oui que tout se recoupe : les messages de Donald Neale Walch (conversation avec Dieu ), de Deepak Chopra et maintenant Byron Katie, tous nous guident à la rencontre de la part de nous qui est l'observateur, celui qui à l'intérieur de nous, installé dans une irréductible tranquillité, observe.

Oui, je croyais à la réalité de ma douleur, de la douleur de mes contrariétés, mais à l'instant où je mets, ne serait ce qu'un centimètre de distance, je la regarde et je me demande si je dois y croire. A ce moment quelque chose d'immobile prend le dessus. Comme je suis beaucoup en réaction aux autres, le simple fait de ne plus me tourner vers eux mais vers moi et de questionner ma contrariété prolonge le temps de paix voire le pérennise.

Un ange passe, et le miracle se manifeste.

Je témoigne que j'ai même ressenti l'Amour inconditionnel, celui qui dit peur importe ce que tu m'as fait, ou dit de moi, je t'aime et ça me rend libre. Ça n'a pas duré, mais quand même !

 Ecoutez Byron Katie expliquer elle même "le travail" :

Interview de Byron Katie

 Regardez aussi cette vidéo tournée à Paris cet été où Byron Katie aide un jeune garçon a questionner ses pensées. Elles tournent autour des attentats de janvier chez Charlie hebdo. Il interroge ses croyances sur la violence, la colère et la peur.

"The work" quand on est révolté par le terrorisme, vidéo

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT