Méditons sur le centre énergétique du ventre

Ça fait bien de méditer sur le cœur, on a l'impression de se mettre dans l Amour en ouvrant son cœur par la méditation, et que certainement s'installer dans le cœur va nous permettre de nous faire évoluer vers un monde plus proche de nos attentes. Pourtant j'avais noté, en lisant « le Tao de l'énergie retrouvé, l'énergie sexuelle féminine » que l'auteur, Mantak Chia, déconseillait de stocker l'énergie de « la grande bouffée orgasmique » dans le cœur. J'en parle dans mes articles « Faites circuler l'énergie sexuelle » et c'est probablement abstrait pour beaucoup, mais quand on médite ou quand on fait l'Amour, on fait très concrètement bouger de l'énergie.

Quand on médite sur son cœur, on accumule de l'énergie dans un espace superposé au cœur anatomique, la pompe qui est dans notre poitrine.

 
J'ai par ailleurs entendu plusieurs fois parler de professeurs de yoga souffrant de problèmes cardiaques. Une seule fois j'ai pu discuter avec un qui avait fait plusieurs infarctus et je lui ai demandé s'il méditait sur son cœur. Oui, il méditait exclusivement sur son cœur.

C'est pourquoi, quand après quelques semaines de méditation, j'ai commencé à avoir des extrasystoles ou si vous préférez des « BOUM » dans la poitrine, je me suis posé la question. Je sais très bien d'un point de vue matériel, comment les « BOUM » se produisent : les gaz de mon intestin ou ceux piégés dans mon estomac appuient sur le cœur à certains moments de la digestion ce qui provoque les extrasystoles.

J'ai donc décidé de suivre les conseils de Mantak Chia et, après m'être concentrée un instant sur l'ouverture du cœur, de méditer sur un important centre énergétique pour les chinois, le tan Tien qui se trouve à 3 centimes sous le nombril dans le ventre. Je pose donc un de mes doigts à cet endroit la, y porte mon attention.

Ce point énergétique est le "Hara" des pratiquants d'arts martiaux. De la vient la puissance.

mediter ventre

 
Devinez quoi : les extrasystoles ont disparu.
Et aussi, presque immédiatement, je suis sentie  beaucoup plus résistante, consciente à mon travail, mieux dans mon corps.

Essayez ! Faites vous une idée !

Si nous devions voler nous aurions des ailes. C'est toujours une priorité de renforcer le corps, à mon avis du moins.

 

PS : 15 jours après, je confirme : je me sens vraiment plus en forme quand je médite sur ce point que sur le coeur et je n'ai plus d'extrasystoles.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT