Le mental en mode silencieux

 Il y a quelques semaines je m'interrogeais sur la façon de questionner les réactions du corps à la façon de Byron Katie puisqu'elle affirme que tout part du mental. Jusqu'à aujourd'hui il me semblait que « the work » passait à coté de ce que vit notre corps, de ses douleurs, de ses accélérations, de ses peines. Et je suis affirmative, mon mental ne dit rien quand mon corps est en crise. Par exemple hier, mon imprimante est tombée en panne-je suis allée en acheter une autre-qui ne marchait pas-je l'ai rapporté-on a vérifié qu'elle ne marchait pas -on me l'a échangé-j'ai installé la 2e pour constater que le mode scanner ne marchait pas non plus-or c'est le mode scanner dont j'ai vraiment besoin. J'ai du reporter au lendemain la solution. Je suis allée me coucher le corps tendu et la tête sous pression. J'ai cherché le sommeil qui est venu mais je me suis réveillé à 3 heures.
Mental : silence radio.

Quand j'ai survolé la médecine Ayurvédique, j'ai conclu que je suis principalement du genre vata : j'apprends vite, j'oublie vite, je mange beaucoup, je ne grossis pas car je suis facilement le pied sur l'accélérateur. Hier, malgré l'absence totale de danger et d'urgence mon cœur battait fort, mon plexus ressemblait à une pierre et j'avais toujours faim.

mental mode silencieuxJ'interroge mon mental : « es tu en train de sur fonctionner ? » Effectivement, mon mental me répond que les problèmes doivent être résolus immédiatement. « Ne pas reporter au lendemain ce qu'on peu faire le jour même » est une règle incontournable et il existe dans mon mental une alarme, une alerte, qui quand il détecte un problème en suspend met tous les clignotants au rouge. Et, cette alerte est silencieuse. Je peux la distinguer quand je me mets en mode de crise. Et je me mets en mode de crise chaque fois que je ne peux pas faire quelque chose tout de suite. Mon mental silencieux pousse tous mes boutons intérieurs, c'est très désagréable et je me sens obligé d'agir « tout de suite » pour échapper à la douleur.

La meilleure méthode pour modifier le mental et donc le corps, c'est l'EFT. Je tape sur les points :
« Même si l'expression « tout de suite » me met en transe, je m'accepte complètement. »
Et de faire plusieurs tours de tapping en disant « tout de suite ».
« Même si le mental m'ordonne silencieusement de tout régler « tout de suite », je...
Même si je dois faire fonctionner mon scanner « tout de suite » et donc je ne vais pas pouvoir m'endormir, je...
Même si le mental envoie des alertes pour que je résolve tout tout de suite, je...
Et de faire plusieurs tours de tapping en disant «alerte »
...etc (rephraser )
« Même si mon mental pense que si je perds l'habitude de régler « tout de suite » tous les problèmes, ma vie va se désorganiser, je...
Même si mon mental pense que je suis en danger si j'arrête de toujours tout faire « tout de suite » car les choses pas faites vont s'accumuler, je...
etc (rephraser )...»
« Même si l'intention de mon mental est de me protéger, il se passe en fait l'effet inverse, je demande à mon mental de se calmer et d'arrêter le disque intérieur qui me chante une chanson inadaptée à la situation, et je m'accepte complètement ».

De fait je suis toujours à jour de tout, et tout le temps. C'est bien pratique et confortable, mais je n'avais pas noté que le prix a payer, à ce jour était de vivre dans la tyrannie de mon mental, qui comme un disque rayé, m'enjoins de ne rien laisser attendre, jamais. Il est donc hors de question que je dorme ou que je m'adonne à quoi que ce soit tant que je n'ai pas d'abord tout fait. Je ne suis pas atteinte d'une forme grave de ce syndrome mais je reçois un grand nombre de patients qui en souffrent et sont accablés des douleurs de l'épuisement.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT