EFT et hernie discale

Si vous souffrez d'une hernie discale, que tous les examens ont été effectués, que le chirurgien ne vous opérera pas car votre cas, heureusement n'est pas assez grave, que votre médecin n'a à vous offrir que des anti-inflammatoires et des décontractants, que vous avez mal et que vous en êtes à visualiser un avenir sombre et  douloureux, il est temps d'expérimenter l'EFT.
Qu'avez vous à perdre. D'abord je vous explique ce qu'est une hernie discale : un disque ressemble à un ballon (appelé nucléus) dans une chambre à air de voiture bien gonflée. Ce disque, ainsi fait est situé entre 2 cubes, les vertèbres. Quand la vertèbre d'en haut appuie sur la droite du disque, le ballon se déplace vers la gauche, et inversement quand la vertèbre appuie sur la droite ou l'avant ou l'arrière, le ballon se déplace en sens inverse.eft et hernie discale2

 

Si la chambre à air s'abîme à un endroit, elle va permettre au ballon de sortir de son espace normal (le centre de la chambre à air) et de comprimer les organes avoisinants dont le plus proche et le plus vulnérable est la racine du nerf voisin.

Je ne sais plus avec précisions les statistiques mais il semble que si on fait un scanner à tous les gens qui marchent paisiblement dans la rue, 1 sur 3 a une hernie discale même s'il n'en souffre pas. Vous ne cherchez pas forcement à guérir de votre hernie quoique...


D'abord, il est indispensable de passer en revue tous les sujets dont vous avez plein le dos;Et oui, le "mal au dos" parle du "plein le dos". Vous avez bien remarqué que votre corps souffre quand les autres problèmes de votre vie débordent, et bien les lombaires parlent du ras le bol, de l'agacement et de l'exaspération. Il vous faudra faire bien des tours d'eft pour désamorcer tous ces thèmes d'irritation. Ne succombez surtout pas à la tentation de vous en tenir à « même si j'en ai plein le dos d'avoir mal au dos, je m'accepte » vous serez déçu.

Puis , en visualisant votre disque vous tapez sur le karate point et répétez:
"Même si j'ai une hernie discale, ce qui est normalement impossible à changer, je m'accepte du mieux que je peux.
Même si quand le disque est usé, normalement il devrait le rester, je m'accepte.
Même si le nucléus est sorti de son espace normal ce qui est incurable, je m'accepte,TOTALEMENT."


A chaque point sur lequel vous tapez vous dites : "Une hernie discale, ça ne peut pas guérir, pourtant je choisis :

1 : que le nucléus se remette au centre du disque,

2 : je choisis que le disque se regonfle et cicatrise,

3 : je choisis que mon disque guérisse,

et 4 : je demande à mon cerveau de faire remonter à ma conscience tout ce qui l'empêche et que ce soit facile."

Il y a toutes les chances que vous n'ayez plus mal au dos bien avant cette dernière partie, mais si vous êtes perfectionniste ou que simplement vous souhaitez positiver un peu, pour changer, vous pouvez tâter de cette approche. Bonne route, et n'oubliez pas soyez, précis, patient et répétitif.

 

Je ne vous garantie pas que votre prochaine IRM sera normale, mais avez-vous quelque chose à perdre à essayer ?

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT