Eft et plaisir 2

Nous vivons tous en contact proche les uns avec les autres, et par la façon dont les informations circulent, télévision, radio, journaux et internet nous subissons un contact étroit avec la vie publique de gens dont les « aventures » nous deviennent familières, comment y échapper ? Ces gens qui aiment une certaine forme de plaisir :

le pouvoir, l'argent et le sexe, comme si le plaisir n'avait rien à voir avec l'Amour ou le coeur, entrent dans nos vies au quotidien, ne serait-ce que quand nous ouvrons nos boites aux lettres sur internet. Ai- je besoin de les nommer ? Je pense à un homme politique français qui vient de perdre son travail, son mariage et ses espoirs professionnels nationaux ou de cet Italien qui lui, gouvernait son pays. Ces personnes que je ne connais pas, j'en connais plus sur eux que je ne le souhaite, et à la fois je n'en connais rien.abondance 22

 


Mais une certitude m'a traversé l'esprit : je ne veux pas être comme eux ! Et bizarrement, ce rejet plombe mon accès au plaisir. Pourtant eux ont vraiment l'air de s'amuser. Mais j'ai l'impression d'avoir 3 ans, et dans ma petite tête de faire un raccourci abusif : « Ça ne me plaît pas donc je ne veux rien ! ».

Allez y essayez, dites tous haut : « je n'ai pas envie d'être comme eux »,

et notez de 0 à 10 votre rejet de leur mode de vie, mais aussi de leurs plaisirs, mais aussi le rejet du Plaisir qui s'ensuit.


Karate point : « même si je n'ai pas envie d'être comme eux, je m'accepte le plus complètement possible »...
et tapez sur les points d'eft jusqu'à totale indifférence de votre corps à ce sujet.


« Même si ces personnes apparemment aiment le plaisir, les plaisirs et ne s'en refuse aucun, et ne se mettent pas de limite, je m'accepte »...


Tapez jusqu'à ce que vous ressentiez la dissociation entre « ma perception de Leur perception du plaisir », et le Plaisir que vous choisissez pour vous.


D'un autre coté, nous sommes familiers, par le biais du cinéma par exemple, de grands sage qui vivent dans le dénuement et la solitude, je pense à un très joli film qui s'appelle "Printemps, été, automne, hiver », mais aussi, « Gandhi ». Ces hommes là ont l'air très sereins et heureux, mais finalement, ce n'est pas une vie que je choisis pour moi. Et même si leur renoncement, sublime, les transportent vers la félicité, il les prive de tout les plaisirs d'une vie humaine, matériellement abondante.


« Même si je n'ai pas non plus envie d'être comme eux, je ...
Même si je n'ai pas envie de cette vie là, je m'accepte complètement. »...

 

Et remonte l'éducation religieuse reçue quand j'avais 15 ans où on me peignait l'idéal religieux comme la voie royale, et les laïcs comme des êtres spirituels de 2ème catégorie. J'évacue cette idée fausse. Il est temps !


Ces deux extrêmes, ces deux expériences extrêmes de la vie humaines, enracinent dans notre semi conscient des rejets, des interdits et des aspirations désincarnées qui bloquent l'accès aux Plaisirs simples, aux Plaisirs sains et légitimes de la vie humaine.


En explorant ces pistes en moi, j'ai vu surgir cette vieille peine qui dit que le monde n'est pas comme je voudrais qu'il soit.

"Même si le monde n'est pas comme je voudrais qu'il soit, je ..."

et cette peine là, pas encore guérie, gène très efficacement  mon Plaisir de vivre.

Pourtant je ne cesserai de revendiquer mon droit de naissance ; le Plaisir d'une vie pleine et heureuse, et satisfaisante, et abondante et physique et spirituelle et...

eft et plaisir 2

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT