Genou gonflé

Bonjour,

Je vous ai rencontré en séance mardi à 12h15.
Vous m'avez manipulé, nous avons parlé de mon genou et signalé qu'il était calme. Ensuite vous m'avez initié à l'EFT. (la mort de Papa et mes soucis de genou droit).
En rentrant, très motivée par cette technique, j ai lu votre site avec grand intérêt. Félicitations pour ces écrits et ces conseils de bien-être.Tous mes encouragements pour la suite de ce projet.

 

Mon genou est devenu douloureux le jeudi. J'ai tenté une séance d'EFT, ( tenté car encore peu expérimentée ).
Pour cette séance, j ai effectué des recherches sur le coté droit du corps puisque vous m'aviez dit que la mort de papa se serait plutôt portée coté gauche. En effet, les douleurs sont survenues en avril donc papa n'était pas décédé ni accidenté à ce moment. Après ces recherches, le coté droit faisait plutôt appel au coté féminin.

Après réflexion sur le début de cette douleur : j'entamai pour la deuxième année consécutive une saison de championnat de... (avec 5 entraînements semaine plus compétition).
Certains entraînements sont devenus douloureux en terme de motivation et un questionnement, pourquoi tant d'acharnement, mon rôle de maman, être une femme comme les autres, etc..

Je décidais d'orienter mon questionnement lors de l'EFT plutôt vers cette hypothèse. Le genou reste douloureux et a regonflé par rapport à la séance du mardi avec vous ( en effet mardi soir je ne l'avais jamais vu aussi dégonflé depuis des mois ).

Samedi, je suis allée me promener et depuis il a doublé de volume. Des douleurs dans la hanche, dans l'aine sont réapparues identiques à celles ressenties lors de mes derniers entraînements (mars avril mai 2012).

Un peu désorientée, je me permets de vous vous conter cela.
Dois-je continuer dans cette voie ?
Car comme je lisais sur votre site, certaines fois l'EFT doit être stoppé car trop douloureuse.
Je pense sincèrement que cette technique peut m'apporter beaucoup, ( très efficace en attendant pour apaiser ma tristesse et mon incompréhension envers le décès de papa ).
La réaction de mon corps me fait penser que je suis dans le vrai, et ce travail correspond à mes attentes.

Merci de l attention que vous porterez à ce message.

 

J'ai répondu:
Bonjour,
Quelques commentaires :
-l'ostéopathie a amélioré votre genou même pas longtemps, ce qui veut dire qu'un retour à la normale est possible.
-L'EFT c'est formidable et on a quelquefois des résultats immédiats et durables mais le plus souvent il faut persévérer, il faut être répétitif.
-Votre lettre raconte bien ce sur quoi vous devriez taper et pour chaque phrase, vous pourriez mettre un mot sur l'émotion qui la colore : j'y lis de la peine, des doutes, de l'impuissance, de l'obstination dans ce qui fait mal, de la déception, de la tristesse, et certainement d'autres : colère, dévalorisation...

Quand je pense genou, je pense « difficulté à plier le genou devant quelqu'un ou devant une situation », je crois que nous en avions parlé. Donc, examinez tous les événements douloureux de votre vie que vous pensez pouvoir cadrer avec une réaction rigide de votre part, un refus d'accepter, même et surtout s'il s'agit de la mort de votre père, puis que c'est de ça que vous avez parlé en premier. Je ne sais plus si j'ai fait un commentaire sur la symbolique des cotés, mais je n'aurais pas dû car ça ne « marche » pas toujours et quand il s'agit de moi, je n'en tiens pas compte. Faite une liste.

Voici un programme d'entraînement à l'EFT :
Tous les jours, décrivez vous à vous même comment est votre genou ? : comment est la douleur, comment est le gonflement, la raideur...
Installez vous confortablement, et commencez le taping sur cette description. A chaque point, répétez ce que vous sentez. Ce n'est pas un exercice de mémoire, surtout ne mémorisez pas vos paroles, laissez vous chercher les mots exacts qui décrivent le mieux votre genou. Faites un tour ou deux de taping.


Puis interrogez vous sur ce devant quoi vous ne voulez pas plier le genou. Ne décidez pas arbitrairement ce qui convient ou pas, laissez vous aller à ce qui remonte. Racontez vous à vous même cet événement. Changez d'événement si vos idées évoluent.


Nommez l'émotion qui accompagne l'événement. Ne vous pressez pas, prenez votre temps pour trouver le bon mot, mais tapez, tapez, tapez.


Vous pouvez aussi ajouter une phrase comme : « je choisis que mon genou dégonfle et soit calme » ou quelque soient les mots qui vous semblent appropriés.genou gonflé

Tapez sur vos doutes que vous puissiez y arriver, rappelez vous que votre genou a déjà dégonflé une fois donc c'est possible.
Il est souvent nécessaire de déprogrammer ce que vous a dit le médecin ou le rhumatologue. Que l'on le veuille ou non, ils représentent le savoir et l'autorité et une part de notre mental ne veut pas remettre en doute leur avis.

Vous pouvez aussi travailler sur le courrier que vous m'avez envoyé : un point par phrase, nommez l'émotion, et recommencez jusqu'à ce que votre lettre soit vide de toute émotion.

Ou alors expérimentez la technique qui consiste à chasser la douleur (voir article que je rangerai dans " EFT") .

Voilà un bon programme devant vous. N'hésitez pas à m'écrire ou à me reconsulter si vous le souhaitez.
M'autorisez vous à publier votre lettre sur ma page web ? Anonymement bien sur.

Amicalement.

Publié avec l'autorisation de la personne.

 

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT