Ruminations et EFT

Tout le monde rumine, non ? Enfin, de temps en temps, ça arrive. On se justifie intérieurement, ou on engueule quelqu'un, on se reproche d'avoir fait ci ou de ne pas avoir fait ça. Il y a mille manières d'alimenter le bruit de volière que nous avons à l'intérieur. Faire de l'EFT sur mes

ruminations était un défi car je ne savais pas trop par quel bout m'y prendre. Jusqu'à ce que je lise un article sur les relations "victime-agresseur-sauveur". D'après cette psychologue, Lynne Forrest, dans toutes nos relations conflictuelles, nous nous positionnons à un moment comme victime. Certains réagissent par une contre attaque, puisque d'après eux /nous, la meilleure défense c'est l'attaque. A ce moment ils deviennent agresseur.

Évidemment je ne parle pas du tout de vous mais peut être connaissez vous quelqu'un qui fonctionne sur ce modèle ?

Je vous en dirai plus une autre fois sur le trio « victime-agresseur-sauveur ».

Avez vous noté qu'il y a beaucoup d'agressivité dans nos ruminations ? D'une façon ou d'une autre on cherche à régler des comptes. J'ai donc compris que quand je ruminais, j'agressais, ou je geignais. Dans tous les cas, le moteur est l'insécurité. Si j réagit par l'attaque, j'agresse, si je me mets à plat ventre, je me positionne en victime.

Au lieu de me perdre dans : « Même si je suis encore en train de dire du mal de X, je m'accepte », parce que par expérience je sais que je n'arrive pas à grand chose, je choisis plutôt :

 
« Pourquoi est ce que je me sens tellement dans l'insécurité quand je pense à X ? »
« Qu 'est ce que X a fait pour m'effrayer à ce point ? »
« De quoi d'autre est ce que j'ai eu si peur et qui fait que X me terrifie ? ».

Et en tapant sur mes points d'EFT, je réponds, je cherche, j'explore, je me souviens...

Vous saurez que vous avez guéri quand vous ne ruminerez plus au sujet de X, puis de Y et enfin un jour peut être vous ne ruminerez plus du tout. Ainsi soit il.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT