Approbation et EFT

J'ai copié et affiché dans un coin intime de mon bureau la prière de Byron Katie : « Mon Dieu délivre moi du désir d'être aimé, apprécié, approuvé, Amen ». Abandonner cette torture de chercher à être bien vue par les 7 milliards d'individus qui peuplent la planète me fait rêver.

L'autre jour j'étais seule dans le hall du cinéma, tranquillement assise dans un fauteuil en attendant le début de la séance. Il y avait un monde fou et personne de connaissance donc personne ne me prêtait la moindre attention, ce qui est un double face : je suis tranquille versus personne ne s'intéresse à moi.

De par ma longue habitude de l'EFT, je sais que personne ne me regarde quand je fais de l'EFT en tapant sur les points des doigts dans un endroit public. Donc, plongeant dans ma complexité, j'ai fixé mon regard sur cette petite fille intérieure qui voudrait tellement être le centre d'intérêt général, celle qu'on féliciterait, qu'on adulerait, qu'on écouterait et qui doit avoir environ 4 ans.

approbation et EFTEt j'ai commencé à taper sur les points d''EFT de mes doigts :
« Ce besoin d'être aimée approuvée, appréciée, je m'accepte, complètement... » et je passais mon regard d'une personne du hall du cinéma à l'autre, en fonction de ma réaction instinctive, de mon envie d'être vue. Au bout de 5 minutes, je me trouvais très centrée sur moi même et la pièce avait pris une lumière incroyable et les couleurs brillaient exceptionellement.

J'aurais pu m'en tenir là mais par jeu et comme j'avais du temps, j'ai inversé la proposition suivant le protocole proposé dans « the work » de Byron Katie (lire : Les mille visages du bonheur).  

Et j'ai fait 2 tours de taping sur chacune de ces phrases :
« délivre moi du désir d'aimer, d'apprécier et de approuver ces gens...
délivre moi du désir de m'aimer, de m'apprécier et de m'approuver moi même...
délivre moi du désir que ces gens s'aiment, s'approuvent et s'apprécient eux même...
délivre moi du désir que ces gens s'aiment, s'approuvent et s'apprécient entre eux ! »

Et aussi :
« délivre moi du refus d'aimer, d'apprécier et de approuver ces gens...
délivre moi du refus de m'aimer, de m'apprécier et de m'approuver moi même...
délivre moi du refus que ces gens s'aiment, s'approuvent et s'apprécient eux même...
délivre moi du refus que ces gens s'aiment, s'approuvent et s'apprécient entre eux ! »

C'est un peu bizarre de chercher en moi ce qui refuse la paix entre les autres, qui refuse que les autres s'aiment s'apprécient et s'approuvent, eux même et entre eux, mais dans ce labyrinthe infiniment complexe qu'est mon psyché, quelque part, ça a du sens. Quant au refus de s'aimer et de s'approuver, c'est une émotion que j'ai rencontré chez tellement de gens, qui n'ont jamais de mot assez durs pour eux même.

J'ai recommencé lors d'un voyage en train, et le résultat a encore été celui d'un centrage bienvenu.

Je pourrais imaginer faire ce taping, au bureau, en pensant au chef et aux collègues, à la maison en pensant à tous ses éléments : parents, conjoint, enfants ; mais aussi dans tous les lieux publics avec un petit extra pour toutes les personnes toxiques connues à l'horizon.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT