Frustration et EFT

Enfant , nous avons désiré aider nos parents. Tous ! C'est dans la nature de l'enfant dont l'univers entier est occupé par ses parents de vouloir adoucir leurs difficultés. Nous avons voulu les aider et pour cela, nous avons voulu régler leurs problèmes. Jetez un œil sur vos enfants et constatez combien vos difficultés les affectent et les préoccupent. Bien sur c'est « mission impossible 1000 puissance 1000».
Des parents avertis, conscients, renvoient leurs enfants à leurs jeux et les rassurent / « Tu es l'enfant, je suis l'adulte, c'est à moi de régler tes problèmes, pas l'inverse ».


J'en arrive à la frustration :
Une de nos tempêtes conjugales, à mon compagnon et à moi, a tendance a se répéter. Nous tournons en boucles les mêmes reproches et les mêmes insatisfactions.
Je finis par me mettre à distance, je m'isole je réfléchis et j'entame un show EFT :
Je commence par quelques tours sur son prénom :
« Même si « X » est comme il est, je m'accepte totalement » et je tape sur les points en disant « X ».
« Même si X est tellement en colère, je m'accepte totalement. »
Il m'apparaît très rapidement que celle qui est en colère, c'est moi, puisque je suis seule et que je ne vois personne à l'horizon.
« Même si X est tellement plein de frustrations, je m'accepte totalement. »
Itou : celle qui est frustrée c'est moi, et le petit singe qui est dans ma tête reprend l'énumération des clichés : je ne supporte pas que X soit... de mauvaise humeur... insatisfait... fasse la gueule... tout en étant consciente que moi aussi je suis, en miroir, insatisfaite de mauvaise humeur et qu'il m'arrive largement à mon tour de faire la gueule ! Mais tout ça c'est de l'ancien. Ce qui est neuf c'est le Hahaha qui suit : Ce qui réellement me perturbe jusqu'à nous mettre en danger, c'est que je ne peux pas aider X. Je le vois malheureux et je n'y peux rien, c'est ses oignons et je ne dois pas m'en mêler.

 

 frustration et eft

 
Mon scanner intérieur se met immédiatement en route et commence a examiner le passé. L'évidence est la. Mon père ce héro a souffert de migraines toute sa vie, des migraines qui le suivaient pendant des semaines. Quand la surcharge de travail qui était son quotidien lui en laissait la possibilité il allait se coucher et parfois il m'est arrivé de le regarder longuement, inaccessible, et d'avoir les bras si lourds de cette impuissance qui m'accablait. Il était médecin, et se levait la nuit pour répondre aux urgences de ses patients. Plusieurs fois on lui a dit : « Docteur je vois bien que vous êtes plus malade que moi, je regrette de vous avoir sorti de votre lit ». je me revois petite fille le contempler, du moins contempler son corps parce que lui était dans un univers inatteignable de souffrance et je n'y pouvais rien. Sur et certain que ça a influencé ma vocation : aujourd'hui je soigne la douleur. Bref, petite, j'étais atteint d'une forme de frustration grave et avancée de ne pas pouvoir aider mon prochain.
Donc quelques tours d'EFT
« Même si je ne pouvais pas aider papa quand il avait ses migraines, je m'accepte complètement ».
et de faire un copié collé sur X :
« Même si je ne peux pas aider X quand il est malheureux/ frustré/ en colère, je m'accepte totalement et inconditionnellement.
Même si je ne sais pas aider X quand il est malheureux/ frustré/ en colère, je m'accepte totalement et inconditionnellement.
Même si je ne dois pas aider X quand il est malheureux/ frustré/ en colère, je m'accepte totalement et inconditionnellement.
Je veux aider X même si c'est impossible, et je m'accepte »

 
Jusqu'à ce que la tension intérieure se calme et que je sois capable d'imaginer X ruminer sa peine sans en être affectée.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT