Douleur au talon

Peut être que ce que je vais raconter peut aider quelqu'un , quelque part ?
Depuis 2 nuits, je souffre de douleurs au talon, douleur que j'évalue à 7 sur 10, 10 étant une douleur où je me mettrais à pleurer. Il n'y a pas de cause mécanique à cette douleur, pas de choc, rien, et peut être devrais je faire des examens ? Ce peut être une fracture de fatigue....Je n'ai mal à ce talon que depuis 2 nuits, d'un autre coté, pas de raison de se précipiter.

Il est 2 heures du matin et comme j'ai très mal et que je ne peux pas dormir, je respire et j'applique mes bonnes vieilles recettes :

j'inspire, je souffle et je pense « j'accepte.. »

j'inspire, je souffle et je pense « j'accepte..ma douleur au talon »

j'inspire, je souffle et je pense « j'accepte..le fait de ne pas dormir »

j'inspire, je souffle et je pense « j'accepte.. » et je me rends compte de combien je suis peu impliquée émotionnellement, ce qui est très inhabituel, Normalement, je suis assaillie par la colère, la peur, le chagrin. La, rien...je me sens aussi concernée que par la cueillette du riz aux USA. Pourtant mon talon me tenaille.

douleur talon1

 

J'y réfléchis et je conclue que je suis en contact avec une part de moi que je soupçonne mais que je n'ai encore pas rencontré : la partie « rigide » de ma personnalité :

En bio-énergie on décrit 5 types de personnalités, on appelle ça des modes de défense : orale, psychotique, schizoïde, masochiste, et rigide. Je pense que les chercheurs qui ont mis ces noms auraient du en inventer qui soient différents de ceux de la psychanalyse car ces noms sont sujets à confusion. Bon, les gens qui sont en mode de défense rigide, sont ces personnes qui ne sentent rien, qui se sont coupé de leurs émotions et qui perdent une énergie folle à maintenir des apparences les plus parfaites possibles. Tout le monde connaît de ces mères de famille, irréprochables, impeccablement maquillées, habillées, coiffées, et épuisées car leur perfectionnisme les torture. De l'extérieur leur couple semble idéal, pourtant leur mari les plaque au bout de 10 ans.

Comme tous les autres les personnes en mode de défense rigide, petits, ont souffert de ne pas obtenir de leur parents l 'Amour dont ils avaient besoin, et ils ont conclu, que certainement tels qu'ils étaient, ils étaient insuffisant pour être aimé, mais que s'ils s'efforçaient d'avoir l'air parfait, peut être les aimerait on vraiment. Ils se sont lancé alors dans une course épuisante pour maintenir la façade tout en sachant tout au fond qu'ils vivent dans le mensonge.Ils ne sentent rien, ni plaisir, ni peine. Juste de la fatigue.

 
Nous sommes tous déformés par les 5 modes de défense, à un degré ou à un autre. Hypersensible comme je suis, je n'avais pas encore pris contact avec mon mode de défense rigide.
Me voici dans mon lit, super relax et en contrôle, avec mon talon qui hurle son mal être. Je passe à l'EFT :
« Même si je suis dans le déni, avec la douleur de ce talon, je devrais ressentir quelques émotions, je m'accepte.
Même si je suis dans le contrôle, je m'accepte,
même si mon talon qui est bien vivant se plaint parce que tout le reste semble mort, je m'accepte. »

 
Je fais quelques tours d'EFT sur ce thème sans trop voir où je vais et avec l'intuition qu'avec une douleur si intense, je déboucherai sur une colère énorme, ou de la panique. Non pas... L'émotion cachée est du rejet, un rejet massif des autres, tous les autres, ma famille,la totalité des humains et de DIEU. L'émotion bloquée est l'empathie, ce qui m'en bouche un coin quand même car je me voyais assez haut sur l'échelle des humains empathiques.

Mais en moins de 5 minutes ma douleur a presque disparu. Le talon me fait mal en appui ou quand je bouge ma cheville, mais pendant que j'écris, j'ai mal à 1 sur 10.

 
Cette difficulté à sentir est caractéristique chez certaines personnes atteintes de maladie comme la sclérose en plaque. Ces personnes constatent leur infirmité, mais si vous leur demandez dans leur vie ce qui ne va pas, elles vous répondent invariablement que « tout va bien ». Elles n'ont pas de problème, ne sont pas en colère, ne pleurent jamais et n'en veulent à personne. Ce qui est typique de ce genre de blocage émotionnel. Elles ne sentent rien, donc ne souffrent pas, mais leur corps leur hurle un appel à l'aide qu'ils sont dans l'incapacité d'aborder.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT