Soyez précis et répétitifs

L'EFT est quelquefois efficace immédiatement. Mais la plupart du temps, votre tapping ressemblera à une enquête policière. Faites-en un jeu. Il faut être précis. Vous connaissez maintenant la définition des « Aspects ». Il faut la mettre en pratique et partir à la recherche des « Aspects » de votre problème actuel puis appliquer la recette de base de l'EFT à chacun d'entre eux :

tut 2 2 2Décrivez votre douleur avec minutie, lieu, intensité, sensation, mouvement déclenchant, tout détail importe. Puis évaluez en l'intensité sur une échelle de 0 à 10 comme expliqué précédemment. Soyez très précis :
Un mal au coude n'est pas un mal au bras. Si "j'ai mal au dos" ne marche pas, est-ce que vous avez mal au dos, en ce moment ? Ou quand vous vous penchez ? Ou quand vous vous relevez ? Alors
"Même si j'ai mal au dos quand je lace mes souliers" fonctionnera certainement mieux.

Ayez bien en tête que si vous êtes trop « global », vous serez déçus par les résultats de l'EFT.
Voyageant souvent en train de nuit, je cherchais à dormir. Tapping sur: le bruit, la nouveauté de l'expérience, la peur de ne pas me réveiller à l'heure, peur de déranger quand j'irai aux toilettes.
J'appliquais la recette de base de l'EFT à chacun de ces Aspects, 2 tours de tapping chacun. Finalement,
"Même si j'ai peur des cahots inattendus du train..."et
« même si je sursaute toutes les trois secondes et que ça me réveille... »
ont eu raison de mon insomnie, cette nuit la.. De toute façon, ne dormant pas je n'avais rien de mieux à faire.

 

Cherchez les « Aspects » émotionnels impliqués dans votre problème. C'est commun de croire que la douleur est isolée de tout le reste, mais si vous creusez un peu, vous prendrez l'habitude de relier une douleur à une émotion :

Certains patients sont très en colère contre leur corps parce que, par exemple, la douleur les empêche de respecter leur agenda.

D'autres sont dévalorisés de n'être pas capable de travailler selon leurs attentes, plus assez rapide, plus assez précis...

Certains ont peur d'avoir une maladie, un cancer... Pour chaque émotion, évaluez l'intensité, appliquez la recette de base de l'EFT retestez. Êtes vous toujours dans la même émotion ou avez vous glissé de la colère au désespoir, par exemple ? Recommencez à appliquer la recette de base jusqu'à épuisement des symptômes et des émotions.

 

Mon mal de tête à moi n'évoluait pas avec le tapping. J'avais mal de tête après mon activité sportive et logiquement mes muscles se contractant, les tensions se répercutaient sur les muscles du cou, et pour moi, ostéopathe, il est logique d'avoir mal de tête, simplement par la tension musculaire. Pourtant, j'avais beau me raconter tout ça pendant mon tapping, mon mal de tête du lendemain s'éternisait. Jusqu'au moment où je me suis rendu compte que ce mal de tête s'accompagnait d'une sensation de ras le bol, et que, paradoxalement, car je étais très accro à mon sport, le ras le bol était une sensation fréquente à l'entraînement.
"Même si j'en ai eu ras le bol...des chutes...
"Même si j'en ai eu ras le bol...de recevoir des coups ( je faisais de l'aïkido)...
"Même si j'en ai eu ras le bol...qu'on me torde le bras sans douceur... je m'accepte".
...
Il faut être répétitif et patient. "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage" disait Jean de la Fontaine. Voilà, c'est ça.

 

Si vous êtes trop vague, vous serez déçu du résultat. Vous voulez un soulagement total, il faut aller à la racine du problème.tut 2 1
Votre anxiété sous jacente vous gène ? De quoi avez-vous peur ? De trop travailler ? De ne pas assez travailler ? D'être au chômage ? De tomber malade ? De manquer de temps ? D'argent ? de l'orage ? des éclairs? du bruit de l'orage ? de la foudre ? de la lumière ? Est-ce que les orages vous rappellent un autre orage, et pendant celui-ci il s'est passé...(tapping).


Vous avez eu un accident ? Quelle est la première émotion qui vient, peur ? colère ? sensation d'être anéanti ? submergé ? par quoi? le bruit de la carrosserie qui plie ? l'obstacle qui s'avance à toute vitesse vers la voiture ? les cris des autres occupants de la voiture ? L'odeur de brûlé ?...(tapping).

 

Soyez répétitif : Recommencez, retestez le lendemain, la semaine d'après, le mois d'après. Recherchez la douleur, repassez vous le film de l'accident : êtes vous toujours à zéro ? Retestez vos zéros, encore et encore...

 

Gary Craig recommande de commencer en se posant les questions suivantes:
Quand pour la première fois avez-vous remarqué le problème ?
Est ce qu'il vous rappelle quoi que ce soit du passé ?
Si vous pouviez revivre votre vie aujourd'hui, quelle personne ou quel événement tenteriez vous d'éviter ?

 

Mis à jour le 3 septembre 2014

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT