L'ostéopathie pour les nouveaux nés

Le traitement manuel est une caresse pour le bébé. Il vient de vivre ce qui sera peut-être le moment le plus éprouvant de toute sa vie: Il baigne paisiblement dans une eau tiède. Rien n'annonce la puissance des contractions.

La sortie n’est pas encore ouverte, puisque le col se dilate après, et le moment est assurément

très angoissant. Personne ne pense nécessaire de lui expliquer, de le rassurer, "Ça y est, c'est parti, c'est désagréable mais toi et moi, on fait équipe sur ce coup-là et tu vas très bien y arriver. Oui, tu es à l'étroit et ça va tanguer, mais je suis avec toi."

 La femme est sur le dos,(sissi, chez nous les femmes accouchent sur le dos) et l’expulsion se déroule en spirale à l’intérieur du ventre de la mère. Très souvent la tête très souple du bébé se déforme, son dos se comprime et ses premiers mois de vie terrestre deviennent vraiment inconfortables jusqu’à ce qu’il s’y habitue. Tous les bébés vivent ça. Même émotionnellement, ils sont choqués. Nous nous en sommes tous remis, plus ou moins, mais avant, on ne pouvait rien y faire.

 

osth-bb

 

QUAND FAUT-IL REAGIR?

Le plus vite possible après la naissance surtout quand il est évident que bébé a souffert:

-son crâne est déformé,

-bébé pleure de façon anormale,

-il se tortille et s’énerve,

-coliques du nourrisson,

- il est né par césarienne avec une ventouse ou des forceps, (la césarienne doit se faire le plus rapidement possible, l’extraction de bébé se fait sans douceur).

 

COMBIEN DE SEANCES FAUDRA-T-IL?

Rarement une séance, plutôt deux ou trois, rarement quatre ou cinq.

 

PAR QUELLES TECHNIQUES?

Rollin Becker est un américain éleve du Dr William Garner Sutherland, inventeur de l’ostéopathie crânienne, et qui a mis au point une technique qui encourage le corps du patient à guérir avec ses propres ressources: le corps tolère ses propres anomalies, mais si le thérapeute pose ses main, le simple poids encourage le système d’auto-guérison qui identifie le problème et met en œuvre ses propres outils.

 

ET APRES?

Bébé va mieux, la plupart du temps après la première séance. Les parents respirent. Tout le monde dort mieux, Bébé n'est plus inconsolable, il digère manifestement beaucoup mieux, son crâne s'arrondit et l'ostéopathe insiste pour le revoir. En réalité, les conséquences d'une naissance difficile pour bébé, trop rapide, trop lente, ou médicalement assistée (forceps et césarienne), sont immédiates et évidentes, nous venons de les évoquer, mais aussi tardives et moins connues. Un nourrisson dont le crâne a souffert à la naissance développera peut-être un problème d'orthodontie, vous savez, des dents du haut qui avancent, ou au contraire les dents du bas, ou de travers avec à la clé, plusieurs années de galère avec les appareils. Aujourd'hui tous les parents connaissent les interminables traitements orthodontiques. Et bien ce chemin de croix est évitable, mais jusqu'à huit mois de vie, plus en théorie, mais l'enfant aprés huit mois ne se laisse plus faire, et son crâne se fixe.

 

L'autre conséquence se manifeste à l'âge adulte par le mal au dos et probablement divers types de douleurs articulaires. Mais le mal au dos est totalement évident à l'oeil exercé. Je vous donne un exemple: tout le monde connait un ami qui a le dos très creux, et pas mal de ventre, et que, amicalement, on encourage à faire des abdominaux, pour se redresser. Regardez mieux, et constatez l'hyper contraction de ses muscles lombaires. Ce n'est pas un peu de bonne volonté et d'exercice physique qui peut modifier ça. Il peut renforcer ses abdos, mais il gardera un ventre rond voire plus. Dans les premiers mois de la vie, un ostéopathe peut régler ces problèmes ou au moins les atténuer. Ce n'est pas toujours facile, parfois difficile, et j'ai de clairs souvenirs de ne pas avoir réussi. Mais j'ai essayé.

 

Autre chose, l'ostéopathie des enfants prend du temps. On va à leur rythme, impossible d'aller plus vite. Et si Bébé dit qu'il en a ras le bol, et bien je m'arrête. Je m'applique à les garder de bonne humeur et à les réconforter quand ils pleurent. Les parents, un de chaque côté de la table, le touchent, le cajolent, lui racontent des histoires ou chantent des chansons. Si la Maman l'allaite, et bien, je lui demande de lui donner le sein, alors qu'il est allongé sur la table. Parfois, des contacts très doux lui font mal, alors je cherche une autre façon de faire, la plupart du temps, je trouve, et quelquefois non. Et c'est déchirant d'être obligé de soigner un enfant qui hurle de douleur. En général, celui-la hurle sans discontinuité depuis la naissance, alors les parents, laissent faire malgré leur anxiété. Une des expériences les plus forte de ma vie professionnelle est le moment ou un bébé douloureux cesse brutalement de crier, il a encore la bouche ouverte, il ouvre les yeux et le premier regard sans douleur qu'il porte sur le monde tombe sur moi. D'y penser, j'en ai les larmes aux yeux. 

 

Récupérer son intégrité physique, c’est développer sa capacité à vaincre les hauts et les bas de la vie humaine.

Faites ce cadeau à votre enfant.

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT