Nouveau-né, ostéopathie et dentition future

Naitre est traumatisant, attention âmes sensibles. Les compressions qui s'exercent sur le crâne du bébé, à la naissance, quand les contractions le poussent et parfois fortement sur le bassin de la mère, peuvent entraîner des lésions osseuses craniennes (voir article:"plagiocéphaliesdans le dossier "ostéopathie") qui déformeront le palais de sa bouche, entraînant 15 ans plus tard des problèmes d'orthodontie et des troubles de la statique, scoliose, cyphose et hyper lordose. C'est inapparent à la naissance. Mais déjà à 3 mois, on note que chouchou a un petit menton. On peut déjà remarquer si on a l'œil que le maxillaire supérieur et la mandibule ne se superposent pas. Bébé est charmant, comme tous les bébés, ce petit menton passe inaperçu. Dommage, c'est le moment ou on peut y faire quelque chose. Aprés 6 mois, la correction est moins facile et après 8 mois, il faut attendre l'intervention d'un orthodontiste.

 

bebe et dentition futureAujourd'hui, on considère normal de poser des multibagues, à des adolescents. Ce qui en général, s'accompagne de l'arrachage de plusieurs dents de sagesse voire de canines, de prémolaires... A partir de 11 ans l'ossification de la mâchoire est terminée, il faudra faire avec l'espace existant. Le multibague va ajouter une compression du crâne a la compression existante, et aggraver quelquefois sévèrement les troubles de la statique sur cette colonne en période de croissance rapide.

Alors pourquoi ne pas intervenir plus tôt ?,

A l'âge ou les os de la mâchoire sont encore en croissance, on peut donc l'encourager, et ou on aurait pas besoin d'extraire les dents de sagesse.

A l'âge ou la colonne est en période de croissance lente la répercution serait moindre.

Parce que les appareils qu'on met en bouches des enfants de 6 à 10 ans sont des appareils mobiles,

parce que les enfants peuvent les enlever,

parce qu'il faut des parents motivés et disposant de temps libre pour surveiller leurs chérubins.

Parce que les orthodontistes doivent cultiver une patience angélique pour une patientelle aussi jeune et indisciplinée.

Parce que les critères de remboursement de la sécurité sociale pour les soins orthodontiques sont prévus pour des adolescents.

Éviter quand c'est possible les traitements orthodontiques, qui même indispensables sont traumatisants. Ce n'est pas toujours possible, certains bébés ayant déjà trop souffert, leur crâne déjà trop comprimé, même au plus entrainé des ostéopathes. Mais il les aide, diminue l'importance de la compression.

Offrir à tous les enfants nouveau-nés l'aide préventive de l'ostéopathie.

 nn naissance et dentyition future redim

 

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT