Statistiques

Les actualités récentes nous convaincraient facilement que nous sommes en train de vivre une époque d'une violence inégalée. Les informations sont terrifiantes et nous pourrions croire que notre pauvre espèce humaine va à sa perte. Tout le monde se sent super objectif, se plaignant que tout va mal , ressasse la longue liste des actualités et des calamités qui s'abattent sur l'humanité souffrante. Voici quelques chiffres bien objectifs que nous devrions méditer longuement et que j'ai trouvé dans le très sérieux livre de l'historien Yuval Noah Harari : « Sapiens, a brief history of humakind ».

Voilà d'après les statistiques des nations unies, en 2000, sur la planète, les guerres ont causé la mort de 310 000 personnes et les crimes de sang celle de 520 000 autres. Ces 830 000 victimes représentent 1,5 % des 56 millions de décès de cette année 2000. On a recensé aussi 1,26 million de personnes mortes dans un accident de la route et 815 000 suicides. Il y a plus de suicidés que de personnes morts de mort violente, et beaucoup plus de morts dans des accidents de la route.

Étonnant non quand on compare aux hécatombes du 20e siècle. Mao et Staline : 100 millions de mort chacun, Hitler : 20 millions (les américains ne lui ont pas laissé le temps de faire plus), Pol Pot : 2 tout petit millions de rien du tout et je passe sous silence les performance de tous les despotes qui ont orné cette période.
Mais le 20eme siècle n'est pas notre record en terme de férocité. Le 16eme siècle arrive en tête avec la déportation des noirs vers l'Amérique et l'extermination des indiens et...

Plus étonnant encore, en 2002 les chiffres baissent : sur 57 millions de morts, 172 000 sont morts victimes de la guerre et 569 0000 assassinés mais 873 000 suicides. Nous sommes pourtant après les attentats du 11 septembre 2001.

Notre agressivité se transforme. Nous la retournons contre nous même. Dans sa forme extrême, nous nous suicidons. Au quotidien, nous nous tirons dans le pied en nous focalisant sur ce qui va mal. La vraie violence aujourd'hui se manifeste dans le mode d'information qui met l'accent sur ce qui est douloureux, sur les actions des fous et peu sur les solutions.

Nous vivons probablement la période la plus pacifique de notre histoire.

Il est important de boycotter les actualités car, elles déforment notre jugement et nous rendent craintifs et malheureux. Le risque de mourir dans un attentat, comme celui de recevoir un avion sur la tête, n'est pas nul mais presque, et infiniment moindre que celui de mourir dans un accident de voiture. Maintenant vous en avez la preuve.

statistique

PS : les références bibliographiques nombreuses sont dans le livre mais je n'ai pas pu faire le copié-collé pour vous les proposer et elles sont toutes en Anglais. Mais ce livre va inévitablement être traduit en Français et je vous invite à le lire, tellement c'est brillant, intelligent, plein d'humour et tellement éclairant sur notre espèce.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT