La colère bloquée

Je viens de découvrir en moi une nouvelle émotion, une émotion clairement psychosomatique, à mi chemin entre mon psychisme et mon corps. C'est la colère bloquée. La colère bloquée se différencie de la colère car, en se libérant, ou en me libérant d'elle, elle s'en va comme un gros poids, sans se transformer en colère, si vous me comprenez.

colere bloquée 2

 Voila comment je l'ai débusqué. Après quelques années d'insomnie et malgré le fait que j'ai retrouvé un profond sommeil, Alléluia, il m'arrive de peiner à m'endormir. Je constate que mon compagnon tombe dans le sommeil comme dans un puits, en chute libre. Donc un de ces derniers soirs, je me suis mise à contempler le puits imaginaire supposé m'emmener au paradis de dormeurs. En chien de fusil et les doigts d'une main et contact avec mon front sur les « points positifs » (voir article), j'ai dirigé mon attention vers ce puits. Aujourd'hui je ne suis pas en condition de tomber dedans., car il y a 3 types d'obstacles :

-je me sens bloquée
-je résiste
-au niveau de mon corps, mais en fait dans mon ventre, il y a quelque chose que je ne digère pas.

Si je me concentre sur cette sensation, dans la position de mon corps indiquée plus haut, que je me détends et respire, je rentre dans cette émotion de colère bloquée, composée d'un gros couvercle, de colère, d'un peu de haine et de rancune. La colère bloquée est le résultat de nos efforts pour ne pas exploser en public, soit pour paraître gentil soit pour nous éviter les représailles attendues. Elle se bloque dans le corps, se somatise avec son couvercle et s'évacue avec son couvercle. Ça ressemble à l'inconfort d'une mauvaise digestion.

 colere bloquée 1
Pour s'en débarrasser il est donc plus efficace quand on la reconnaît de se dire « Tiens, je suis en colère » ou plutôt « Tiens, j'étais en colère ».

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT