Chassez la douleur

Chasser la douleur : Pour ceux qui ne savent pas quoi dire quand ils essaient de mettre en pratique  l'EFT ! Dans son "tutorial de l'EFT" que vous pouvez consulter en Anglais sur son site, Gary Craig propose de chasser la douleur :

Admettons que vous ayez entamé une PPP, une procédure de paix personnelle  ( la PPP consiste à rédiger la liste des 200 événements (au moins 200) émotionnellement chargés de votre vie et à les déprogrammer en EFT, un par un ) et que  ça n'avance plus. 

chassez la douleur 

Vous pouvez commencer à chasser votre douleur :

 


- inspectez mentalement les tensions de votre corps, ses douleurs, ses inconforts
- choisissez celle qui vous semble prioritaire
- cotez son intensité de 0 à 10.
 

 

- karate point : « Même si j'ai mal à ...tel endroit, je m'accepte totalement » 3 fois.
- 2 tours de taping : « j'ai mal à tel endroit » en suivant les principes de la recette de base.


-réévaluez la douleur :  est ce qu'elle a changé d'endroit ? Est ce qu'elle a changé d'intensité ? Soyez attentif à votre ambiance émotionnelle. Normalement ( mais pas toujours ) quelque chose a changé.


Recommencez en redéfinissant votre douleur présente :

« même si j'ai ENCORE mal à tel endroit, je m'accepte, totalement » (3 fois)

ou « même si maintenant j'ai mal à tel endroit, je m'accepte complètement ». Etc...


C'est un puits sans fond. Vous vous arrêtez quand votre temps est passé ou quand vous vous sentez parfaitement bien. Mais le fondateur de l'EFT Gary Craig affirme avoir fait des séances entières avec des patients et que, sans en avoir dit un seul mot, le problème émotionnel du patient qui avait motivé la consultation avait disparu. Pour lui, il existe une correspondance entre douleur physique et émotion refoulée, travailler sur l'un fait bouger l'autre.


Donc quand vous chassez la douleur quelque chose de désagréable s'efface en vous et vous ne saurez jamais quoi. Sympa non ?

 

Mise à jour le 8 octobre 2014.

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT