Naissance 1

Quand je butte à une émotion irrationnelle, je vais interroger ma naissance. Je venais de me retrouver au sec, maman venait de perdre les eaux . Tout mon univers basculait et pour toujours. La perception du monde extérieur me donnait, ou pas, envie d'y aller. Parce que j'avais déjà  une idée sur ce monde,  à travers les expériences vécues par Maman. J'avais déjà tiré des conclusions, le monde extérieur est paisible ou violent, rapide voire précipité ou bien rythmé, chaleureux ou réfrigérant, agréable ou repoussant. Est-ce que je suis désiré, attendu, ou au contraire déjà la source de problèmes, de complications et de conflits ?

Mais à aucun moment, je n'ai l'idée que cette expérience me concernera autrement qu'à travers la bulle que représente l'espace du ventre maternel.naissance 1

Quand cette eau dans laquelle je baigne disparaît, et que non seulement les limites de ma bulle me collent, mais qu'en plus les contractions de l'utérus m'étouffent, quelles sont mes premières émotions ? Etonnement ? Stupéfaction ? Incrédulité ? Peur ? Colère ? Impatience ? Indécision: j'y vais, j'y vais pas? Doute ?

Apparemment aucune mère, elle même happée par ses propres émotions et douleurs n'a le réflexe d'expliquer à son bébé pas encore né.

Je suis dans une douleur que je ne comprends pas et que je n 'ai aucun moyen de comprendre. Impuissance ? Incompréhension ? Au moment du début des contractions le col n'est pas ouvert et je me trouve périodiquement comprimé et poussé vers une sortie qui n'est pas ouverte. Panique ? Sensation d'incompétence à trouver une solution à mes problèmes ? Insatisfaction ? Frustration ? Désespoir si l'ouverture du col tarde et que je me sens défaillir ? Sensation de mort imminente quand vraiment le col ne s'ouvre pas ? Découragement ? Dépression ? Désir de mourir si cette 

naissance 2

 expérience douloureuse s'éternise. On me mets des forceps.                     Sensation d'incompétence ? Césarienne. Culpabilité d'être la    cause de toute cette agitation. Et de toute façon, culpabilité d'avoir fait souffrir sa mère, qui est tout mon univers et que j'adore.

 Mais aussi, "ça y est, il se passe quelque chose, je me doutais bien que quelque chose allait arriver. " Espoir ? Anticipation ? Curiosité ? "Tiens je suis tout comprimé, et poussé vers le bas de  Maman, comment je fais ?" Adaptabilité ? Souplesse ? Première expérience de sa force ? Confiance ? Capacité à s'amuser dans les difficultés ?  Je suis expulsé vers ce monde inconnu. Triomphe d'avoir relevé et vaincu ce défi ? Plaisir bien mérité après l'effort ? Certitude de sa propre valeur ? Ca en valait vraiment la peine !

Toutes ces émotions, les premières que j'ai vécues, s'impriment et pour toujours, enfin, jusqu'à ce que par un copié-collé, je me rende compte que mes réactions irrationelles qu'en général je justifie par « c'est ma nature, je suis comme ça » viennent de cette toute première expérience, ma naissance. Et que je peux les changer.

naissance 3

 

 

 

 

 

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT