Et où trouver la paix ?

A force de méditer en descendant mon attention sur le cœur, à force de chercher au niveau de mon cœur la zone de tranquillité promise, ce point immobile, le minuscule espace sacré du cœur, lieu de refuge en cas de tempête émotionnelle, j'ai tardivement fini par me rendre compte que chez moi, au moins, rien de semblable n'existe. Quand je suis triste ou en colère, il n'existe pas de havre de paix dans mon cœur. En cas de tempête, mon cœur est un lieu de grand remue-ménage.

Une fois cette constatation faite, reconnue et acceptée, je suis partie à la recherche d'un endroit de tranquillité permanente, un endroit de solide immobilité, de stabilité indestructible et je l'ai trouvé.

J'avais déjà entendu dire par un enseignant psychothérapeute que quand le patient est en crise, il faut le guider dans son intérieur et l'encourager à y chercher et trouver une zone de calme, peu importe où.

Me voilà, un de ces jours de colère, cherchant un apaisement dans la méditation, me centrant vainement sur mon cœur qui bouillonnait, et partant à la recherche d'une zone de paix. j'en ai trouvé plusieurs mais j'ai commencé à fixer mon attention sur mes pieds.

J'y ai trouvé la stabilité, la paix recherchée et une très heureuse satisfaction.

descendez dans vos pieds

Pour moi qui suis grande, les pieds sont un peu loin de mon centre de commande, la tête. C'est vrai que le cœur est plus proche, plus accessible. Descendre mon esprit dans mes pieds demande un surcroît d'attention. Mais cela en vaut la peine, car la sensation dans mes pieds quand je m'y attarde, me dispense une satisfaction inattendue.

J'ai enfin compris comment arrêter de creuser, je veux dire, comment arrêter de chercher à mettre au jour les histoires anciennes, les blessures pas fermées, les rancunes tenaces... J'ai assez creusé, assez travaillé sur moi. Quand j'ai mal à l'âme, ce n'est plus qu'il faut que je me purifie encore et encore. Je n'ai plus à conclure que j'ai mal fait le travail. Il faut que je me remplisse avec de la Paix et de l'Amour. Et c'est ce que je cultive quand, méditant sur la Paix de mes pieds, je mets l'intention de me remplir de cette Paix en remontant la sensation dans tout mon corps.

Et ce n'est pas tout. L'enracinement qui s'ensuit s'est aussi manifesté dans les autres domaines de mon existence. Comme par une de ces synchronicités miraculeuses, mes relations se sont améliorés, ainsi que mes finances et ma sensation d'Abondance.

Voilà ! Le cœur n'est dans mon cas, pas le refuge, ou bien pas encore, le refuge. Peut être plus tard. Après un petit bout de chemin. On verra bien.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT