La jalousie

Vous réjouissez-vous des succés d'autrui ? Ne répondez pas trop rapidement ! Prenez le temps d'y réfléchir. Examinez votre entourage, cherchez le triomphe d'un frère, les succés de la fille d'un voisin, rappelez-vous entendre chanter les louanges d'une connaissance et écoutez la réaction de

votre corps...Ecoutez-la vraiment. Et dites-vous tout haut « X est content parce que... ».

 

Normalement toutes vos cellules tressaillent de satisfaction : quelque chose va vraiment bien sur la planète parce que X vit un grand moment; un service a été rendu par J et Y a trouvé la solution à son problème; Z est ravi du travail de A... Untel a gagné au loto...Tel homme politique surmédiatisé affiche son bonheur dans la presse quand il épouse une très riche et magnifique femme... Tel homme public a gagné beaucoup d'argent par son talent. .

Écoutez votre corps et vous aurez peut être la stupéfaction de vous rendre compte que ce
la jalousie22corps se crispe d'une hideuse façon.
Stupéfaction parce que votre tête dit que ces évènements sont bons, ou qu'au moins vous n'avez pas d'argument pour affirmer qu'ils ne le sont pas, que votre cœur ne se plaint pas mais que la réponse qui domine est celle de votre corps, douloureuse finalement. Vous en étiez vaguement conscient de ce mal-être chronique, là quelque part, mais la tête refusait d'analyser, ça s'appelle le déni et je suppose que l'idée de base est de vous protéger. Enfin bon, à y bien regarder, votre corps plombe votre joie de vivre, et ce de façon quasi permanente.

Le subir quand vous n'en êtes pas conscient est une chose, mais continuer à en souffrir alors que vous en prenez conscience... L'eft est un bon outil pour déprogrammer ça. Suivez le protocole expliqué dans « eft et copié-collé » que j'ai rangé dans « article eft », cherchez une douleur dans votre corps et commencez à taper sur vos points d'eft.


1 : Même si j'ai mal à tel endroit... je choisis de m'accepter,
2 : toutes mes cellumes se convulsent quand je pense au succès de X, je m'accepte quand même,
3 : je choisis de faire de l'eft jusqu'à ma libération de cette douleur, de cette prison de cette cage physique dont j'ignorais tout mais qui me plombe de façon insupportable maintenant que je m'en suis rendu compte, et je m'accepte totalement.


A un moment vous allez changer l'histoire évoquée, passer à X , à Y ou à Z. Vous trouverez peut être le moment où cette réaction de rejet des autres prend naissance. Mais ça n'a pas d'importance, ce qui compte c'est de ramener le compteur de la réaction de votre corps à zéro.


Vous ferez alors une magnifique expérience, une expérience jubilatoire, à chaque bonne nouvelle,
la jalousie 12votre cœur va commencer à briller comme un soleil, et cela, toute la journée...
à chaque bonne nouvelle. Chacune de vos cellules va tressaillir de joie, et ça n'aura pas de fin puisque en permanence il y a bien quelqu'un qui est légitimement satisfait de lui même.

Comprenez-vous l'ampleur de votre guérison ?

 

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT