Souvenir d'accouchement et EFT

L'EFT, entre autres, marche très bien sur les traumatismes de l'accouchement. Oui la naissance d'un bébé devrait être un moment merveilleux, non ce n'est pas toujours le cas. Combien de jeunes Mamans gardent un souvenir compliqué de leur rencontre avec les locaux de la maternité ?

 

Cette jeune Maman vient me consulter pour son mal au dos un an après son accouchement. Elle mentionne qu'elle en garde un souvenir désagréable. Je la soigne en ostéo. Elle est jeune, ça va vite, il reste du temps.

Je lui propose une exploration de son souvenir avec l'aide de l'EFT dont naturellement elle n'a jamais entendu parler. Je commence à taper sur ses points pendant qu'elle raconte mais comme n'apparaît aucune émotion violente, je retourne à ma place et nous tapons en miroir.

 
Son premier accouchement s'est terminé en césarienne, alors, pour celui la, elle s'attend à tout. Du coup, elle a suivi attentivement les cours d'aptonomie. Elle me commente en riant que comme elle avait touuut... fait pour que l'accouchement se passe bien elle s'attendait à ce que l'accouchement se passe bien. Pourtant au dernier moment, elle sent que quelque chose ne tourne pas rond. Elle en avertit la sage femme, qui lui dit que tout se déroule normalement. La sage femme se montre t'elle un peu sèche ? La jeune femme se sent rabrouée. De fait l'accouchement se confirme compliqué. Quand la sage femme se rend compte des complications, ma patiente se rappelle que la sage femme lui dit que c'est sa faute à elle, la future mère. Colère ! La naissance se terminera avec des forceps.


Le niveau de la colère est évalué à 8 sur 10.


« Même si je suis en colère contre la sage femme parce qu'elle ne m'a pas écouté quand je lui au dit qu'il y avait un problème, je m'accepte totalement.
Même si elle a rejeté la faute sur moi, c'est dégueulasse, je m'accepte,
même si ce n'était pas ma faute, bon sang, j'accouche et c'est son boulot, je suis en colère et je m'accepte...
Même si tout ça a été très désagréable...
Même si ce n'était pas ma faute, je ...
Même si elle n'avait pas le droit de me parler comme ça, je ...
Même si ce n'était pas vrai... »

A ce moment, l'émotion change :
« Même si, de voir les forceps, ça m'a fait un choc, je m'accepte... »

Et puis après, on a tapé sur la réparation :
sourcil : j'étais en train d'accoucher
coté des sourcils : je suis sûrement la seule sur la planète à avoir trouvé ça dur (rires)
sous les yeux : j'avais un problème...
sous le nez : ...et la sage femme...
menton :...même désagréable...
clavicule : ...même de mauvaise foi...
sous les bras : a été la solution...
sous les seins : et ça a marché !
Sourcils : mon bébé est en bonne santé...
coté des yeux : ...et moi aussi.
Sous les yeux : Elle n'avait pas le droit de me dire ça.
Menton : et d'abord, ce n'était la faute de personne
clavicule : ...et certainement pas la mienne.
Sous les bras : j'ai d'ailleurs, comme toutes les femmes qui accouchent montré beaucoup de courage.
Sous les seins : et je m'accepte, totalement. »

 
Niveau émotionnel, évalué à ce moment à 0 sur 10.


Et d'ajouter en sortant, que la sage femme avait du passer une mauvaise nuit, ce qui n'est pas impossible.

 

Liens et suggestions

Here's come the TEST

Here's comes the form. PENDANT